AMHA - Le Cheval miniature Americain 

C'est une race de chevaux miniatures originaire des Etats-Unis. Fruit du croisement de plusieurs races de petits chevaux ou poneys (Shetlands, Welsh Mountain, Pur-sang Arabe...), la race est stabilisée depuis les années 1950.

 

Il mesure en moyenne entre 78 et 86 cm et doit être la réplique d'un cheval en taille réduite ; bien proportionné. Il est donc possible de rencontrer plusieurs "types" de minis, s'apparentant ainsi aux races de chevaux légers (Espagnols, Arabe, Quarter...), ce qui rend l'élevage de ces chevaux d'autant plus intéressant. Les chevaux miniatures prennent 90% de leur taille la première année, cette croissance express nécessite un suivi alimentaire sérieux afin d'éviter les carences.

Par ailleurs, le cheval miniature présente exactement les mêmes besoins qu'un cheval de grande taille, seules les proportions changent. Comme tout équidé, il est particulièrement grégaire et a besoin d'un copain pour être heureux. A l'image d'un hectare pour un grand, il faut compter environ 1500 m² de terrain pour un mini.

Dès lors que l'on souhaite produire de façon sérieuse, il est important de connaître le principe de fonctionnement de la génétique et des conséquences de certains croisements de gènes. En outre, la quasi-totalité des gènes de couleur existant chez les équidés sont présents chez le miniature américain. Si cette grande variété permet à chacun de laisser parler ses goûts, elle implique aussi de veiller à connaitre certaines anomalies ou maladies qui résultent de croisement précis. Par ailleurs, les chevaux miniatures sont aussi concernés par quelques maladies génétiques que l'on cherche aujourd'hui à limiter considérablement.

 

A propos

Les Robes

 

La plupart de nos chevaux sont testés sur leur gène de couleur afin de savoir ce qu'ils possèdent ou pas. Nous n'évoquerons ici que le gène de couleur qui concerne notre troupeau et pour lequel nous prenons nos précautions.

 

Silver : C'est un gène dominant que l'on retrouve assez souvent chez l'AMHA et qui agit sur le pigment noir en lui donnant une apparence argentée. Il ajoute aussi de petites pommelures plus claires sur le pelage de temps en temps, d'où son nom anglais de "Silver Dapple". Outre cette action sur la robe, le gène agit au niveau des yeux et engendre des anomalies oculaires congénitales multiples (MCOA) plus ou moins grave, selon si il est présent de façon hétérozygote ou homozygote. Certaines anomalies sont identifiables grâce à un examen ophtalmologique poussé mais il reste plus prudent de ne pas croiser deux chevaux silvers ensemble.

Les Maladies

Si les AMHA sont en général rustiques, ils restent concernés par quelques maladies génétiques qu'il est bon de connaître afin de tester et agir en connaissance de cause.

ACAN D1 à D4 : Il s'agit des 4 principales mutations du Nanisme que l'on rencontre chez le Cheval Miniature Américain. Chaque type ayant une forme et des conséquences différentes sur les sujets atteints. Le Nanisme se caractérise généralement par des chevaux présentant une hydrocéphalie, des membres déviés, du prognathisme, une déformation de la colonne vertébrale, une taille anormalement petite et disproportionnée. Les organes internes sont souvent mis à mal également et l'espérance de vie de ces chevaux est considérablement réduite. Cette maladie génétique est dégénérative et touche d'autres races comme le Frison, le Poney Shetland ou encore le Welsh. Deux chevaux porteurs sains de l'un de ses gènes ont 25% de risque de faire naître un poulain atteint. Pour cette raison, nous avons fait le choix d'avoir un cheptel 100% indemne de ces 4 gènes.

Skeletal Atavism : Forme de Nanisme qui se caractérise par un déséquilibre de la croissance des membres. Plus rare que l'ACAN, il n'en reste pas moins important à tester. On considère que 12% du cheptel mondial (porteurs sains et/ou atteint) est concerné par cette forme. Il en existe deux mutations identifiées et testables : Del1 et Del2. Nos deux étalons, Vivo & Haston, ainsi que Vendetta ont été testés indemnes. Les autres juments seront testées progressivement au cours de l'année 2020 et leurs résultats seront rendus publics.

Source du Texte : Merci à Celine Letfort

CMF - Le Cheval miniature Francais

Le Cheval miniature français est un stud-book de chevaux miniature, reconnu comme race en France depuis juillet 2014. Sa constitution résulte de croisements entre diverses souches de chevaux miniature importées puis élevés en France. De création très récente, le cheval miniature français se distingue de ses voisins par une sélection orientée vers le sport

La création officielle de la race du cheval miniature français est le résultat de la présence d'environ un millier de chevaux sans papiers issus de croisements entre différentes races de chevaux miniatures (Falabella, américains et anglais) sur le territoire français1. La reconnaissance de cette race en France a suivi celle du cheval miniature américain en 2011. Les éleveurs ont souhaité établir des repères pour les acheteurs, limiter le nombre de chevaux sans papiers, structurer cet élevage1 et pouvoir valoriser des produits issus d'élevages spécifiquement français. Après une longue négociation entre l’IFCE et le ministère de l’agriculture, le stud-book du cheval miniature français est créé en juillet 2014. Les premiers sujets sont inscrits le 17 août 2014. Cette race suscite un phénomène de mode6.

Comme tous les chevaux miniatures, il est morphologiquement plus proche d'un cheval que d'un poney. Il mesure entre 40 et 50 cm à la naissance, pour un poids de 10 kg. La taille maximale autorisée à l'âge adulte est de 89,5 cm au garrot. Présentant une petite tête aux naseaux fins, il est inscrit dans un carré. La hauteur entre le pied et le coude doit être plus importante que la hauteur entre le coude et le garrot7, selon l'association qui gère la race, ce petit cheval doit être symétrique, puissant, agile et vif. Un modèle sportif est recherché, ce qui le différencie des miniatures américains, plutôt sélectionnés pour le show1. La tête est large, aux yeux proéminent, avec des oreilles dont la pointe s'incurve vers l'intérieur. Le corps est musclé avec un dos court, un passage de sangle profond et un ventre proportionné, qui ne doit être ni levretté ni gros.

 

Toutes les robes et particularités sont admises. Le stud-book de la race est ouvert, tout cheval miniature élevé en France 

Le Poney Shetland

Le Shetland est une race de poney écossaise originaire des îles Shetland, au nord de l'Écosse. C'est l'un des plus petits équidés du monde, particularité qu'il doit à son adaptation au biotope rigoureux de son île originelle. Le Shetland connaît un grand succès dès les années 1850 grâce à sa taille réduite et son corps massif, qui lui permettent de se faufiler dans les étroites galeries minières et de transporter du charbon ou des métaux. Il est exporté partout dans les îles Britanniques. Avec le développement de l'équitation sur poney, il est devenu un animal de loisir et d'instruction pour les enfants, ce qui lui a valu de gagner le monde entier.

Il tire son nom des Shetland, un groupe d’îles du nord de l’Écosse, situé à la même latitude que le sud du Groenland1. Les ancêtres du poney Shetland sont assez obscurs. Certains spécialistes pensent qu'il aurait des origines communes avec les poneys et petits chevaux présents en Islande, en Scandinavie, en Irlande et au Pays de Galles2. Des historiens affirment que les poneys viendraient de Scandinavie, avant la séparation des terres par les eaux aux alentours de 8000 av. J.-C. et qu'ils auraient plus tard rejoint l'Écosse grâce aux premiers Celtes. Les conditions climatiques rigoureuses et la nature rude des îles ont ensuite forgé au cours des siècles un petit équidé robuste et très rustique.

Au xviiie siècle, l’élevage de poneys est totalement centré sur les îles où ce dernier est utilisé pour le travail de la ferme. Seul un très petit nombre de spécimens est exporté et vendu dans différents pays européens

Les poneys font partie de la vie quotidienne des insulaires. Ils vivent l’essentiel du temps avec des moutons, dans de grandes étendues communales nommées scattalds, et sont récupérés au bon vouloir des fermiers. Ces derniers ne montent pas les poneys mais les utilisent pour le bât, transportant tout, des céréales à la tourbe.

Le Shetland est un poney de petite taille, trapu, avec une encolure massive et un centre de gravité très bas. Sa taille est comprise entre 76 cm et 107 cm au garrot, taille admise à 4 ans qu’il ne doit absolument pas dépasser pour rester dans le standard de la race. Sa tête est petite, bien attachée avec un large front. Son profil est légèrement concave. L’œil est foncé, confiant et intelligent. Les oreilles sont petites, bien droites et portées haut. Le bout du nez est large avec de grands naseaux ouverts. L’encolure est forte et très musclée aboutissant à un garrot prononcé. Son corps est fort et profond avec un dos court et très large. Le rein est bien musclé et l’arrière-main est large et forte. Les membres sont robustes, dotés d’une bonne ossature plate et de canons courts. Les pieds sont durs, résistants, ronds et bien formés. Les crins sont longs et abondants